Credits

retour

Titre:

KOBOLAT MASROKA

Titre anglais:STOLEN KISSES
Pays de production:Ägypten 2008
Format:35mm
Couleur:Couleur
Langue:OF arab. m. engl. UT
Durée:125 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa XI


Réalisateur:El Hagar, Khaled
Scénario:Saleh, Ahmad
Caméra:Josef, Tamer
Montage:Hosny, Manar
Musique:Gabr, Hisham
Son:Latef, Gomaa Abdel
  
Acteurs:Azmi, Ahmed
 El Lozi, Yousra
 El Samra, Bassan
 Karem, Mohamed
 Teama, Doaa
Producteur:El Leithy, Mamdouh
Soci�ti� de production:Egyptian Media Production City



Synopsis



©

Le film donne un aperçu du quotidien des jeunes et des étudiants au Caire. Leur principal problème est le chômage et le manque de perspectives, même après avoir suivi une formation ou des études. Les jeunes souffrent aussi du carcan rigide de la morale et de l’interdiction des relations pré-maritales ; ils cherchent à parvenir à la libération sexuelle de leur propre façon. Certains tombent dans la criminalité ou la prostitution et sont confrontés à la violence dans la métropole égyptienne du Caire – comme les protagonistes du film.

Le réalisateur Khaled El Hagar a été récompensé par huit prix lors du festival du film d’Alexandrie et son film a eu un énorme succès dans les cinémas du Caire. A cause des scènes d’amour et du grand nombre de baisers (ce film détient le record dans le cinéma égyptien), le long-métrage a aussi suscité des controverses, non seulement en Egypte mais aussi dans toute la presse arabe. Le réalisateur Khaled El Hagar a même dû faire face à des menaces de mort lancées au grand jour et il est allé devant la justice pour les faire interdire.



Remarque


Regisseur Khaled El Hagar erhielt für den Film beim Festival in Alexandria acht Auszeichnungen und der Streifen war im Jahr 2009 der Renner in den Kinos von Kairo. Dabei löste er wegen seiner vergleichsweise freizügigen Liebesszenen und der größten Anzahl von Küssen, die in Ägypten je im Kino zu sehen war, erregte Kontroversen aus, nicht nur in der ägyptischen, sondern in der gesamten arabischen Presse. Regisseur Khaled El Hagar sah sich schließlich sogar mit öffentlich verbreiteten Todesdrohungen konfrontiert und zog vor Gericht, um diese unterbinden zu lassen.

  • Stolen Kisses