Credits

retour

Titre:

RAMATA

Pays de production:Senegal; Republik Kongo; Frankreich 2009
Format:BetaSP
Couleur:Couleur
Langue:OF m. engl. UT
Durée:90 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa XI


Réalisateur:Baker, Léandre-Alain
Scénario:Baker, Léandre-Alain
 Machalski, Miguel
Scénario d'après:Ndione, Abasse
Caméra:Kuhnel, François
Montage:Ranz, Didier
Musique:Diop, Wasis
Son:Beaudin, Mathieu
  
Acteurs:Lazlo, Viktor
 Mbaye, Ibrahima
 Niane, Katoucha
Soci�ti� de production:La Huit Production
  Médiatik Communication



Synopsis



©

Ramata est une femme de 50 ans d’une beauté exceptionnelle. Depuis 30 ans, elle est mariée à Matar Samb, qui est passé du rang de procureur à celui de ministre de la Justice. Ils vivent dans un quartier riche de Dakar, dans une villa de luxe, quand Ngor Ndang, petit malfrat, entre dans leurs vies. Ramata se sent attirée par ce mystérieux jeune homme de 25 ans. Elle a une liaison avec lui et se détache ainsi du cadre de vie qu’elle connaissait, régi par des règles rigides et par une double morale. Ramata vient elle-même d’un milieu modeste et auparavant, elle a tout fait pour pouvoir mener une vie dans le luxe. Mais elle se rend à présent compte que le prix à payer était la désillusion, l’aliénation et la solitude. L’histoire de Ramata  et de sa tentative tardive de se libérer des contraintes sociales est tirée d’un roman d’Abasse Ndione. Le réalisateur Léandre-Alain Baker l’a mis en scène avec des acteurs brillants, particulièrement Katoucha Niane dans le rôle principal. Née en Guinée, c’était l’un des premiers top-modèles africains. Elle a travaillé  à Paris pour Christian Lacroix et Yves Saint-Laurent, avant de présenter sa propre collection de mode, « Katoucha », chez Pierre Cardin. En 2006, elle est rentrée à Dakar. « Ramata » était son premier film en tant qu’actrice. De façon tragique, elle a perdu la vie à Paris un mois seulement après la fin du tournage. Le réalisateur lui a dédié le film. « Ramata  est l`histoire d`une métamorphose », a déclaré Léandre-Alain Baker, « la métamorphose d`un être, de sa relation au monde et à l`univers qui l`entoure. L`histoire d`une femme dont la beauté insouciante va concourir à son propre malheur. C`est un peu le portrait de l`Afrique moderne hantée par maintes croyances. L`histoire de Ramata s`inscrit dans la culture Sérère, peuple dont est issu le poète et ancien président du Sénégal, Leopold Sedar Senghor ; culture dans laquelle il a puisé sa matière poétique et philosophique. Chez les Sérères, il n`y a pas de frontières entre les morts et les vivants, entre la réalité et la fiction, entre le présent, le passé et l`avenir. Et, à bien des égards, la mythologie Sérère nous renvoie aux tragédies grecques. Ici nous sommes, entre autres, confrontés à la problématique du destin. Ramata est marquée par une sorte de malédiction ; une faute qu`elle aurait commise dans sa jeunesse et qui va finir par l`entraîner dans une démence expiatoire. »



Remarque


Die Parabel über Ramatas (verspäteten) Versuch der Befreiung aus gesellschaftlichen Zwängen basiert auf einem Roman von Abasse Ndione. Regisseur Léandre-Alain Baker hat diesen mit grandiosen DarstellerInnen in Szene gesetzt, allen voran die in Guinea geborene Katoucha Niane in der Hauptrolle. Als eines der ersten afrikanischen Topmodels arbeitete sie in Paris für Christian Lacroix und Yves Saint-Laurent, bevor sie 1994 ihre eigene Modekollektion «Katoucha» bei Pierre Cardin vorführte. 2006 kehrte sie nach Dakar zurück. Für den Film Ramata stand sie erstmals als Schauspielerin vor der Kamera.
Tragischerweise kam sie nur einen Monat nach den Dreharbeiten auf dem Heimweg in Paris am Seine-Ufer ums Leben. Der Regisseur hat ihr den Film gewidmet.