Credits

retour

Titre:

TRACES, EMPREINTES DE FEMMES

Titre anglais:TRACES, WOMEN'S IMPRINTS
Pays de production:Senegal; Burkina Faso; Belgien 2003
Format:BetaCam
Taille de l'image:16:9
Couleur:Couleur
Langue:OF m. engl. UT
Son:englisch
Durée:52 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa XI


Réalisateur:Ndiaye, Katy Lena
Scénario:Ndiaye, Katy Lena
Caméra:Bertiau, Herman
Montage:Backes, Simon
Musique:Vann, Erwin
Son:de Boissieu, Emmanuel
  
Acteurs:Libabatou, Anetina
Producteur:Bodinaux, Aurelien
Soci�ti� de production:Néon Rouge Productions



Synopsis



©

Chez les Kassenas, qui vivent au Burkina Faso, près de la frontière du Ghana, les femmes réalisent de superbes peintures murales sur leurs maisons. Les motifs et les couleurs sont en parfaite harmonie et sont représentatifs de traditions qui sont menacées par l’avancée de la modernité. Ce que montre le documentaire à travers l’exemple de trois grands-mères et de leurs petites-filles, qui préfèrent jouer au foot ou écouter de la musique plutôt que d’apprendre des techniques de peinture héritées au fil des générations. Les jeunes comme les vieilles femmes parlent avec une ouverture étonnante de l’importance de la transmission de savoirs et de traditions dans un monde en mutation. Comme dans son documentaire « En attendant les hommes » sur les femmes en Mauritanie, dans ce film, la réalisatrice sénégalaise est parvenue à ce que les protagonistes oublient la caméra et révèlent de façon authentique leurs sentiments, leurs souhaits pour l’avenir, leurs espoirs et leurs déceptions. Il en ressort des portraits de femmes comme il y en a rarement eu dans le cinéma africain. Ce film a été projeté dans de nombreux festivals internationaux et a reçu plusieurs récompenses.



Remarque


Wie in ihrer Dokumentation En attendant les hommes über Frauen in Mauretanien gelang es der senegalesischen Regisseurin auch bei den Drehbarbeiten für diesen grandios bebilderten Film, ihre Protagonistinnen die Kamera vergessen und
ungeschminkt Gefühle und Zukunftswünsche, Hoffnungen und Enttäuschungen offenbaren zu lassen. So entstanden dichte Portraits von Frauen, wie sie im afrikanischen Kino bislang selten zu sehen waren.
Auch dieser Dokumentarfilm wurde auf vielen internationalen Festivals gezeigt und ausgezeichnet.
  • Traces, Empreintes de femmes