Credits

retour

Titre:

F.V.V.A. - FEMME, VILLA, VOITURE, ARGENT

Titre anglais:WOMEN CARS VILLAS MONEY
Pays de production:Niger/ Burkina  1972
Couleur:Couleur
Langue:OF m. engl. UT
Durée:68 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa XI


Réalisateur:Alassane, Moustapha
Scénario:Alassane, Moustapha
Musique:Ensemble Super-Volta
 Kouyaté, Sotigui
Son:Amadou, Amadou
  
Acteurs:Abdoulaye, Zingare
 Bintou, Sawadogo



Synopsis



©

Ali est l’image même du jeune Africain moderne. Après un match de football captivant, il fonce sur sa moto pour se rendre chez ses parents. C’est là qu’une grande surprise l’attend : ses parents lui présentent Haoua, qu’il doit épouser. Le mariage est organisé dans les plus brefs délais et du jour au lendemain, tous deux vivent sous le même toit. Ce qui ne se passe pas sans difficultés, car les jeunes gens se connaissent à peine et sont contraints à rester mariés l’un à l’autre. Les amis d’Ali lui conseillent donc de prendre une deuxième femme, ce qui ne lui rend pas la vie plus facile…

Moustapha Alassane est l’un des pionniers du cinéma africain, aussi bien en tant que réalisateur que de créateur de films d’animation. Après des études d’ingénieur, il sa appris la réalisation sur le tas, lors des tournages de Jean Rouch à Niamey, la capitale du Niger. Plus tard, lors d’études au Canada, il a rencontré Norman McLaren, qui l’a initié aux secrets du film d’animation. Moustapha Allassane a tourné ses premiers films à l’âge de 20 ans. Il a ensuite réalisé près de 30 films d’animation, fictions et documentaires, qui se penchent – souvent avec un regard satirique – sur la situation sociale et les traditions au Niger. Pour Alassane, le rôle du cinéma est de « faire changer la conscience des masses ». C’est pourquoi chacun de ses films concerne « bien entendu la politique » et « la valeur de sa propre culture ». La copie du film a été restaurée et numérisée par la société de production « marfilmes », basée à Lisbonne. Le long-métrage a été projeté lors du festival de cinéma africain de Cologne de 2010, en hommage au comédien malien Sotigui Kouyaté, que l’on voit en tant que jeune homme dans le film « F.V.V.A., femme, villa, voiture, argent ». Sotigui Kouyaté faisait partie des plus célèbres acteurs du continent africain, il a travaillé avec le metteur en scène de théâtre Peter Brook et a joué dans de nombreux films africains et internationaux. Il est décédé le 18 avril 2010 à Paris.



Remarque


Der Filmemacher Moustapha Alassane gilt als Pionier des afrikanischen Kinos, sowohl als Spielfilmregisseur wie als Schöpfer von Animationsfilmen. Als graduierter Ingenieur lernte er das Filmemachen bei Dreharbeiten von Jean Rouch in Niamey, der
Hauptstadt des Niger. Später traf er beim Studium in Kanada auf Norman McLaren, der ihn in die Geheimnisse des Animationsfilms  einführte. Mit 20 Jahren drehte Moustapha Allassane seine ersten Filme. Bis heute folgten fast 30 Amimations-, Spiel- und Dokumentarfilme, die sich – oft mit satirischem Blick – mit der sozialen Situation und überlieferten Sitten im Niger auseinandersetzen. Für Alassane besteht die Aufgabe des Kinos darin, «das Bewusstsein der Massen zu verändern.» Deshalb gehe es in jedem seiner Filme «selbstverständlich um Politik» und «um den Wert der eigenen Kultur». Wie schon bei früheren Festivals wird mit diesem Film auch dieses Mal wieder ein Klassiker des afrikanischen Kinos präsentiert. Die Filmkopie wurde von der Lissaboner Produktionsfirma «marfilmes» restauriert und digitalisiert und kann deshalb wieder (von DVD) gezeigt werden.

Die Vorführung ist zugleich eine Hommage an den malischen Schauspieler Sotigui Kouyaté, der in dem Film als junger Mann zu sehen ist. Er war einer der bekanntesten Schauspieler Afrikas, spielte bei Peter Brook Theater und wirkte in zahlreichen afrikanischen und internationalen Filmproduktionen mit. Er verstarb am 18. April 2010 in Paris.

Prize OCAM at FESPACO - Panafrican Film and Television Festival of Ouagadougo, Burkina Faso (1972)