Credits

retour

Titre:

LES SAIGNANTES

Titre anglais:THE BLEEDERS, THE BLOODIEST (INTERNATIONAL)
Pays de production:Kamerun/ Frankreich 2005
Format:BetaSP
Couleur:Couleur
Langue:OF franz. m. dt. UT
Durée:91 Minutes
Cycle:Africa goes Veedel, Jenseits von Europa X


Réalisateur:Bekolo, Jean-Pierre
Scénario:Bekolo, Jean-Pierre
Caméra:Humphreys, Robert
Montage:Bekolo, Jean-Pierre
Musique:Esso, Joelle
 Zanders, Adam
Son:Fokam, Sosthène
  
Acteurs:Ado, Adèle
 Békaté, Meyong
 Biyona, Jimmy
 Calmel, Dorylia
 Mendouga, Véronique
 Mindja, Essindi
 Mintamack, Thierry
 M´bo, Emile Abossolo
 Ndagnou, Josephine
 Simo, Alain Dzukam
 Toto, Doualla
Producteur:Bekolo, Jean-Pierre
Soci�ti� de production:Quartier Mozart Films



Synopsis



©
"Comment faire un film d`anticipation dans un pays qui n`a pas d`avenir?" C’est l’une des questions que l’on peut lire sur un panneau mural au début de ce long-métrage insolite. Jean-Pierre Bekolo montre de façon impressionnante que cela est possible et emmène le public dans le Cameroun de l’an 2025. Un haut fonctionnaire meurt dans son lit alors qu’il passe la nuit avec une prostituée. (On raconte que le dictateur nigérian Sani Abacha est mort en présence de plusieurs prostituées en 1998.) Avec sa meilleure amie, la prostituée tente de se débarrasser du cadavre. Commence alors une véritable épopée à travers une métropole apocalyptique, dans laquelle la nuit semble éternelle. Le réalisateur mélange plusieurs genres: science-fiction, horreur et film policier, le tout d’une façon à la fois non conventionnelle et créative.

Bekolo lui-même appelle sa sombre vision d’avenir "un film de genre sur la politique et le sexe". Le critique de cinéma Aboubacar Sanogo a trouvé tout simplement "géniale" l’idée d`avoir deux jeunes filles comme vengeresses du continent africain contre une classe politique pourrie.  A la fin de ce film à la fois captivant et irritant, apparait la question: "Comment peut-on voir un tel film et ne rien faire après?" 

Remarque


FESPACO Ouagadougou, 2007: "Etalon d’argent de Yennenga"