Credits

retour

Titre:

SOMETIMES IN APRIL

Titre allemand:ALS DAS MORDEN BEGANN
Titre français:QUELQUES JOURS EN AVRIL
Pays de production:USA; Großbritannien 2005
Format:35 mm
Couleur:Couleur
Langue:OF m. dt. UT
Durée:140 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa X


Réalisateur:Peck, Raoul
Scénario:Peck, Raoul
Caméra:Guichard, Eric
Montage:Comets, Jacques
Musique:Coulais, Bruno
Son:Guillon, Vincent
 Xavier, Waldir
  
Acteurs:Elba, Idris
 Erhuero, Oris
 James, Fraser
 Karemera, Carole
 Nomvete, Pamela
Producteur:Delume, Daniel
Soci�ti� de production:HBO Consumer Affairs
 Velvet Film


Synopsis



©
Ce film de fiction raconte par le biais de flash-backs le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, lors duquel près d’un million de personnes ont trouvé la mort. L’histoire est racontée de la perspective d’Augustin Muganza, un Hutu marié à une femme tusti et qui tente de la sauver, mais qui est séparé de sa famille pendant ces terribles événements. Une autre partie de l’intrigue se déroule en 2004, alors qu’Augustin est témoin devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda, chargé de juger les responsables du génocide, et rencontre son frère Honoré, ancien animateur radio qui a à l’époque incité au génocide avec ses discours chargés de haine.


Remarque


Raoul Peck hat vor Ort sorgfältig recherchiert und auch gedreht, weil er "einen solchen Film nur in Ruanda und mit Ruandern machen konnte." Er wollte "selber spüren, was dort geschehen ist" und es sich von denen berichten lassen, die es erleben und erleiden mussten. Viele von ihnen nahmen später in dem Film auch entsprechende (Statisten-) Rollen ein. Der Film erhält dadurch eine außerordentliche Authentizität. Auch die politische Anklage gegen die internationale Staatengemeinschaft, die den Völkermord geschehen ließ, ist pointierter als in anderen Filmen zum Thema. Für Pecks Herangehensweise steht, dass der Film nach seiner Fertigstellung auch seine Erstaufführung in Ruanda erlebte. Und weil viele Menschen dort kein Englisch verstehen, ließ Peck die Dialoge live auf kinu-ruandesisch einsprechen. Die Vorführung fand in einem Stadion statt und der Andrang war gewaltig, da statt der erwarteten 7000 mehr als 30 000 Menschen den Film sehen wollten.

Raoul Peck a effectué des recherches minutieuses dans le pays et a aussi tourné là-bas, parce qu’il "ne pouvait faire un tel film qu’au Rwanda avec des Rwandais". Il voulait "ressentir lui-même ce qui s’est passé là-bas" et se le faire raconter par ceux qui l’ont vécu et qui l’ont souffert. Beaucoup de ces personnes ont d’ailleurs plus tard servi d’acteurs ou de figurants dans le film, ce qui lui donne une extraordinaire authenticité. L’accusation politique contre la communauté internationale, qui a laissé faire le génocide, est aussi plus pertinente que dans d’autres films sur le même thème. L’approche de Raoul Peck est d’autant plus louable que le film, une fois terminé, a d’abord été projeté au Rwanda. Et comme beaucoup de gens n’y comprennent pas l’anglais, le réalisateur a fait doubler les dialogues en kinyarwanda. La projection eu lieu dans un stade et l’affluence fut énorme: au lieu des 7.000 spectateurs attendus, plus de 30.000 personnes voulaient voir le film.