Credits

retour

Titre:

FOTOAUSSTELLUNG: ANGOLA CINEMAS – EINE FIKTION VON FREIHEIT

Cycle:15. Afrika Film Festival


  



Synopsis



©
Les photos du photographe angolais Walter Fernandes ouvrent une nouvelle perspective sur l’architecture inconnue des cinémas angolais. Les architectes ont conçu des cinémas qui s’adaptent au climat tropical par leurs formes et leurs fonctionnalités. Les bâtiments ont été construits entre 1930 et la fin de l’époque coloniale portugaise, en 1975. Leur caractère futuriste et visionnaire montre que les architectes expérimentaux
avaient plus de liberté pendant la période coloniale que sous le régime dictatorial du Portugal. « Pendant que les premiers cinémas montraient des traces du régime autoritaire d’António de Oliveira Salazar – les salles fermées, des loges, des symboles nationalistes – les bâtiments construits plus tard symbolisent le désir de vouloir échapper au corset étroit de la dictature portugaise. Les cinémas étaient plus grands, quelques-uns n’avaient même pas de toit » (Sueddeutsche Zeitung). L’exposition est basée sur l’album ANGOLA CINEMAS de Walter Fernandes et Miguel Hurst, sortie à la maison d’édition Steidl Verlag par l’Institut Goethe.