Credits

retour

Titre:

THEMENABEND LGBTI JAMAIKA

Année de réalisation:2015
Couleur:Couleur
Cycle:African Diaspora Cinema


  


Synopsis



©
Le documentaire montre des exemples de discrimination des homosexuels en Jamaïque, où ces derniers sont forcés de vivre dans la clandestinité. Simone Edwards, une jeune mère qui vit aujourd’hui aux Pays-Bas, et Maurice, militant LGBTI qui a fui au Canada, ne sont que deux des nombreux gays et lesbiennes jamaïcains qui se sont vus contraints à quitter leur pays suite à des agressions violentes et à des menaces de mort. En Jamaïque, les fanatiques homophobes vont même jusqu’au meurtre et le nombre des victimes n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années. Le film suit les protagonistes pendant plusieurs années et raconte leurs expériences en matière de violence, leur peur et leur déracinement social. Le film a remporté plusieurs récompenses lors de festivals, y compris aux Caraïbes, notamment le prix des droits humains d’Amnesty International.

En coopération avec Lesben- und Schwulenverband in Deutschland e. V. (LSVD), Feminale, LaDOC, RUBICON/baraka, Institut für Geschlechterstudien der FH Köln, ARCUS Stiftung, Schwules Netzwerk NRW, Länderarbeitsgemeinschaft Lesben in NRW, Hannchen-MehrzweckStiftung et Dreilinden gGmbH

En présence de la protagoniste Simone Edwards et du militant Dane Lewis de Jamaïque

Simone Edwards est l’une des protagonistes du film THE ABOMINABLE CRIME sur l’homophobie en Jamaïque. Après avoir été victime d’une tentative d’assassinat, elle s’est réfugiée aux Pays-Bas. Elle y vit aujourd’hui avec sa fille Khalya et travaille en tant qu’infirmière.
Dane Lewis est directeur de J-FLAG, la première organisation de défense des droits humains en Jamaïque qui s’engage pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels. J-FLAG a été fondé le 10 décembre 1998 et Lewis y a travaillé dès le début en tant que bénévole. Ce qui a motivé son engagement, c’est l’agression homophobe dont il a lui-même été victime en 1996. Après cet événement, il a décidé qu’il était temps pour lui de contribuer à la lutte pour l’égalité des droits. Il dirige aujourd’hui une équipe de huit personnes qui s’engagent de façon différente pour les droits de la communauté LGBTI en Jamaïque. Cela comprend par exemple des initiatives qui incitent à réformer des lois discriminatoires, le soutien de personnes touchées, des campagnes officielles de sensibilisation
et la documentation des persécutions. Avec des personnes concernées, il a aussi lancé une campagne vidéo pour les
droits de la communauté LGBTI en Jamaïque. Elle s’intitule WE ARE JAMAICANS et peut être visionnées sur YouTube.

  • Simone Edwards
  • Filmplakat