Credits

retour

Titre:

KIRIKOU ET LES BÊTES SAUVAGES (KIRIKU UND DIE WILDEN TIERE)

Titre allemand:KIRIKU UND DIE WILDEN TIERE
Titre anglais:KIRIKOU AND THE WILD BEASTS
Pays de production:Guinea; Frankreich 2005
Format:DVD, 35 mm
Couleur:Couleur
Langue:deutsche Fassung
Durée:75 Minutes
Age:ab 6 Jahren
Cycle:Africa goes Veedel, Jenseits von Europa XI, Jenseits von Europa X, 13e Festival du film africain


Réalisateur:Galup, Bénédicte
 Locatelli, Marie
 Ocelot, Michel
Scénario:Andrieux, Philippe
 Galup, Bénédicte
 Ocelot, Michel
Musique:Manu Dibango
  
Producteur:Brunner, Didier
Soci�ti� de production:Les Armateurs
 Jet Media
 Armada



Synopsis



©
Dans la première scène, un vieux sage est assis devant une grotte et raconte, plein d’admiration, les exploits de Kirikou, tout comme les griots, les conteurs traditionnels en Afrique, le font depuis la nuit des temps. Kirikou est un tout petit garçon qui arrive à peine aux genoux des adultes. Mais il est intelligent et courageux et aide les habitants de son village, situé non loin du Kilimandjaro, à survivre: qu’il s’agisse de lutter contre un monstre qui menace les humains ou contre des problèmes comme l’approvisionnement en eau pour les animaux, les jardins et les champs. Mais Kirikou ne se contente pas de rester dans son village, il parcourt les dunes et la jungle, découvre les beautés de l’Afrique et  rencontre les animaux du continent. Sa plus grande aventure l’emmène chez la sorcière Karaba. Elle seule connait le remède qui peut sauver la mère de Kirikou et plusieurs autres femmes qui ont avalé une boisson empoisonnée. Mais Karaba est très dangereuse.

On remarque dès les premières images du film que celles-ci n’ont pas été créées par ordinateur, mais dessinées. Leur créateur, Michel Ocelot, a grandi en Guinée et vit aujourd’hui à Paris. Son premier film sur les aventures du petit garçon africain (Kirikou et la sorcière, 1998) avait connu un succès international.


  • "Kirikou et les bêtes sauvages"
  • "Kirikou et les bêtes sauvages"