Credits

retour

Titre:

TOUKI BOUKI

Titre allemand:TOUKI BOUKI - DIE REISE DER HYÄNE
Titre anglais:TOUKI BOUKI
Titre français:TOUKI BOUKI
Pays de production:Senegal 1973
Format:DVD, 35mm
Taille de l'image:4:3
Couleur:Couleur
Langue:OF m. dt. UT
Son:Dolby Digital
Durée:95 Minutes
Age:ab 16 Jahre
Cycle:Africa goes Veedel, Jenseits von Europa X, Jenseits von Europa III


Réalisateur:Mambéty, Djibril Diop
Scénario:Mambéty, Djibril Diop
Caméra:Bracher, Georges
Montage:Asteni, Siro
Musique:Baker, Joséphine
 Fall, Aminata
Son:El Hadji, Mbow
  
Acteurs:Diop, Ousseynou
 Fall, Aminata
 Niang, Magaye
 Niang, Mareme
Producteur:Mambéty, Djibril Diop
Sociétié de production:Cinegrit
 Studio Kankourama



Synopsis



©
Ce film raconte, à la façon d`un road movie, les aventures d`un jeune berger qui, motivé par l`ambiance de renouveau politique du début des années 1970, part en moto vers la capitale, Dakar. Une fois arrivé, il est forcé de constater que les structures de l`administration et du pouvoir héritées de l`époque coloniale sont restées quasiment intactes, même une décennie après l`indépendance. Alors qu`une élite européanisée, la nouvelle classe dirigeante du pays, prend modèle sur les standards de consommation occidentaux, la majorité de la population continue à vivre dans la misère. Le jeune homme et sa petite amie font donc des projets pour partir en Europe.
Pour son époque, le premier long-métrage du cinéaste de génie était révolutionnaire, aussi bien dans la forme que dans le contenu. Au fil des années, FilmInitiativ a projeté à Cologne tous les longs et courts-métrages de Djibril Diop Mambéty, certains d`entre eux plusieurs fois.



Remarque


In Touki Bouki setzt sich Djibril Diop Mambety mit den europäisch beeinflussten Eliten seines Landes auseinander, mit den neuen politischen Führern des Senegal, die auch nach der Unabhängigkeit die von der Kolonialmacht übernommenen Verwaltungs- und Machtstrukturen unangetastet lassen. Für seine Zeit war dieser Film inhaltlich wie formal revolutionär. Er kritisiert bestehende gesellschaftliche Hierarchien, thematisiert die Suche nach einer neuen, afrikanischen Identität und greift Themen wie Korruption und Homosexualität auf, die bis dahin weitgehend tabu waren. Djibril Diop Mambety entwickelt dabei eine eigene - nicht nur für das afrikanische Kino innovative Bildersprache und einen eigenwilligen meisterhaft arrangierten Soundtrack.

Internationales Filmfestival Moskau 1973: Spezialpreis der Jury.