Credits

retour

Titre:

GERBOISE BLEUE

Titre anglais:THE BLAST OF SHAME
Pays de production:Frankreich; Algerien 2009
Format:35mm
Couleur:Couleur
Langue:OF franz./arab. m. engl. UT
Durée:90 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa XI


Réalisateur:Ouahab, Djamel
Scénario:Ouahab, Djamel
Caméra:Ouahab, Djamel
Musique:Tabar-Nouval, Hugues
Son:Nouyrigat, Marc
  
Producteur:Djermoune, Sadk
Sociétié de production: Kalame Films
  Kalame Films
  Centre National de la Cinématographie (CNC)



Synopsis



©

Beaucoup de gens savent que la France a effectué des essais nucléaires à Mururoa, en Polynésie française, dans le Pacifique. Le fait que le même genre de tests a été effectué entre 1960 et 1966 en plein Sahara, dans le sud de l`Algérie, a par contre été largement oublié. Même à la fin de la Guerre d`Algérie, quand la France a finalement accordé au pays son indépendance, le gouvernement français a insisté pour pouvoir poursuivre ses tests dans le désert. Un demi-siècle plus tard, le documentariste d`origine algérienne Djamel Ouahab s`est rendu avec sa caméra sur le « point zéro de Gerboise bleue, premier essai atomique français en atmosphère quatre fois supérieur à Hiroshima ». Ce n`est que lors d`une discussion avec sa famille que le réalisateur avait entendu parler pour la première fois des essais nucléaires et de leurs conséquences. En effectuant des recherches sur internet, il a découvert « l`Association des Vétérans des Essais Nucléaires » (AVEN), une association de 300 vétérans qui ont participé aux essais nucléaires. Tous sont aujourd`hui atteints de diverses maladies (cancer, leucémie, problèmes cardiaques, etc.) provoquées par la radioactivité. Sur place, des habitants du désert, qui vivent non loin de la zone où ont été effectués les tests, témoignent face à la caméra et expliquent qu`eux et leurs familles ont le même genre de problèmes de santé. Le documentaire a été récompensé lors de nombreux festivals internationaux et a suscité un débat public en France sur le dédommagement des victimes de la radioactivité.



Remarque


Die Dokumentation ist auf zahlreichen internationalen Festivals ausgezeichnet worden und hat in Frankreich eine öffentliche Debatte über Entschädigungszahlungen an die Strahlenopfer entfacht.