Credits

retour

Titre:

EZRA

Pays de production:Nigeria; Frankreich; Österreich 2007
Format:35 mm
Couleur:Couleur
Langue:OF engl. m. dt. UT
Durée:102 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa X


Réalisateur:Aduaka, Newton
Scénario:Aduaka, Newton
 Blanc, Alain-Michel
Caméra:de Montis, Carlos Arango
Montage:Touta, Sebastien
  
Acteurs:Gant, Richard
 Kabasita, Cleophas
 Kallon, Mamusu
 Kamara, Mamoudu Turay
 N Diaye, Mariame
 Ojelade, Mercy
Producteur:Aprikian, Gorune
 Loro, Michel
Sociétié de production:Amour Fou Filmproduktion



Synopsis


"En l`an 2000, 300.000 enfants étaient enrôlés en tant que soldats dans des conflits armés dans plus de 30 pays du monde. Parmi eux, presque 12.000 ont combattu dans divers conflits sur le continent africain." Des statistiques qui apparaissent dans le générique de fin du film et qui montrent bien la dimension du problème. L`intrigue de ce long-métrage donne un visage à ceux qui se cachent derrière ces chiffres anonymes – par exemple Ezra, un enfant-soldat qui est recruté de force à l`âge de 7 ans et qui finit par participer au massacre de son propre village, ainsi que sa camarade  d`armes, Cynthia. Au début, la coresponsabilité d`Ezra pour des crimes de guerre semble ne faire aucun doute, de même que la nécessité de le condamner. Mais au fur et à mesure, l`enquête de la commission "vérité et réconciliation" devant laquelle paraît Ezra met au jour des faits qui montrent la complexité de son cas. Difficile alors pour le tribunal (et pour le public du film) de distinguer crime et châtiment. Ce changement de perspective, amené par des flash-backs sur les scènes de guerre qui ponctuent les scènes au tribunal, correspond à l`objectif du réalisateur: Newton Aduaka ne veut pas seulement pointer du doigt des problèmes avec son film, mais aussi contribuer à leur solution et aux changements nécessaires pour cela dans la société et les mentalités. "Ezra montre le désastre dans lequel nous vivons", a-t-il déclaré à propos de ce film. "Même si certains portent une responsabilité plus lourde que d`autres, c`est à nous tous de faire changer cette situation accablante."


Remarque


Als Newton Aduaka beim Panafrikanischen Filmfestival FESPACO im Jahre 2007 für diesen bewegenden Film den Hauptpreis des Wettbewerbs ("Etalon de Yenenga" in Gold) entgegen nahm, sagte er: "Ich hoffe, dieser Film wird unserem Kontinent Mut
machen." Der Filmhandlung liegt der kriegerisch ausgetragene Kampf um das Diamantengeschäft in Sierra Leone zu Grunde, wo Newton Aduaka intensive Recherchen durchgeführt hat. Aber seine Geschichte hat universelle Gültigkeit: "Ich wollte von den Schrecken des Krieges erzählen, nicht von einem bestimmten Krieg."
Lorsqu’il a remporté en 2007 le premier prix ("Etalon d’or de Yennenga" du festival panafricain de cinéma de Ouagadougou, le FESPACO, Newton Aduaka a déclaré: "J’espère que ce film va donner de l’espoir à notre continent." L’intrigue du film se base sur les combats liés au trafic de diamants en Sierra Leone, où le réalisateur a effectué des recherches approfondies. Mais l’histoire qu’il raconte est universelle et ne se limite pas à une guerre précise: "Ce dont j’essaie de parler concerne tout le monde, c’est un film sur les effets de la guerre."