Credits

retour

Titre:

XIME

Pays de production:Guinea Bissau 1994
Format:35 mm
Couleur:Couleur
Langue:OF m. engl. UT
Durée:96 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa IV


Réalisateur:N`Hada, Sana Na
Scénario:N`Hada, Sana Na
Caméra:van Essen, Melle
Montage:Fernández, Anita
Musique:Mane, Malam
Son:Sénéchal, Philippe
  
Acteurs:Camara, Jacquelina
Producteur:Gallepe, Jean-Pierre
Sociétié de production:Arco Iris
  Les Matins Films
 CAP VERT PRODUCTION


Synopsis



©
En cette année 1962, la bonne récolte de riz qui s`annonce incite le village de Xime à l`optimisme. Mais Iala, le père de Raul et de Bedan, qui est veuf, est inquiet. Raul, son fils aîné, fait des études chez les prêtres à Bissau. Pourtant, les autorités coloniales portugaises le recherchent. Où est-il alors ? Son fils cadet Bedan, resté au village, arrive à l`adolescence où les jeunes gens pensent que tout leur est permis. Il brave les autorités, chahute et s`amourache de la fiancée de son père. Le chef du village, Queba Mané, pousse Iala à accélérer les préparatifs de son mariage et, dans le même temps, ordonne à Bedan de se soumettre aux rituels traditionnels de passage à l`âge adulte et d`initiation à l`amour. De leur côté, les autorités portugaises locales sont en plein désarroi. Cunha, l`administrateur de Xime, perçoit qu`au-delà de la constante servilité de son entourage, quelque chose de grave se trame.
Quand leur tante Samy sort de sa prostration, c`est pour annoncer à Lala les pires catastrophes. Raul rentre au village, mais son père ne veut pas le reconnaître. Bedan, sensible aux idées révolutionnaires de Raul, n`est cependant pas prêt à les accepter. Raul est aussi rejeté par le prêtre qui l`a instruit. Il s`éloigne et le village reprend son calme tandis que Bedan subit l`initiation censée transformer la violence de l`adolescence en calme réflexion de l`adulte. C`est alors les militaires font irruption, traquant Raul qu`ils tuent. Bedan, initié à la non-violence, voit la situation du pays contredire le sens de la tradition. Devant son frère mort, il renie les enseignements de ses maîtres pour déclarer : "Cette fois, c`est la guerre." 
(Africultures)