Credits

retour

Titre:

CUBA - UNE ODYSÉE AFRICAINE

Titre allemand:FIDEL, DER CHE UND DIE AFRIKANISCHE ODYSSEE
Titre anglais:CUBA: AN AFRICAN ODYSSEY
Pays de production:Frankreich 2007
Format:BetaSP
Couleur:Couleur et n/b
Langue:OF frz.m.dt. UT
Durée:120 Minutes
Cycle:Jenseits von Europa X


Réalisateur:El-Tahri, Jihan
Scénario:El-Tahri, Jihan
Caméra:Lehmann, Frank Peter
Montage:Bovon, Gilles
Musique:Les Frères Guissé
Son:Baker, James
  
Producteur:Temps Noir
Sociétié de production:Arte France
 BBC Films



Synopsis



©
Quand Che Guevara est venu au Congo en 1965, il ne portait ni la barbe ni le béret à l`étoile rouge qui devaient devenir ses signes distinctifs. Il ne fumait pas non plus de cigares, mais était rasé de près et abordait un costume clair et un chapeau à large bord: il s`était si bien déguisé en homme d`affaires que même ses plus proches camarades ne le reconnaissaient pas. Che Guevara s`est rendu incognito en Afrique à la tête d`un commando spécial de guérilleros cubains qui devait soutenir le mouvement de libération congolais contre la dictature néolibérale de Mobutu, puis propager l`idée de la révolution socialiste partout à travers l`Afrique.
Pour Che Guevara, l`Afrique était "l`un des plus importants, si ce n`est le plus important théâtre" de la lutte contre l`impérialisme. C`est pourquoi d`autres conseillers et unités militaires ont bientôt atterri aussi en Guinée-Bissau et en Angola, où 500.000 Cubains se sont finalement retrouvé sur le front pour repousser les attaques du régime d`apartheid sud-africain et de son organisation alliée UNITA contre le gouvernement favorable au socialisme établi par Agostinho Neto. Alors qu`il s`agissait avant tout pour les Etats-Unis et l`Union soviétique, pendant la Guerre froide, de s`assurer le contrôle politique et l`accès à des matières premières stratégiques, Fidel Castro a mis à la disposition des mouvements anticoloniaux en Afrique des soldats, des médecins, des techniciens et des formateurs cubains, sans demander de compensation: "pour nous, ce qui comptait ce n`étaient pas les diamants, mais la solidarité internationale."
A l`aide d`images d`archives quasiment inconnues jusqu`à présent, ce documentaire donne un aperçu fascinant de l`histoire des luttes d`indépendance en Afrique (de 1961 à 1989). La réalisatrice a par ailleurs réussi à amener devant la caméra des témoins du monde entier qui ont commandé et se sont battus pendant la Guerre froide. Par exemple des agents des services secrets américains et soviétiques, mais aussi des militaires sud-africains et des représentants des mouvements africains de libération. En plus des vétérans, des médecins et des brigadistes cubains qui ont risqué leurs vies, Fidel Castro justifie personnellement pourquoi son gouvernement révolutionnaire s`est plus engagé en Afrique que n`importe où ailleurs dans le monde.


Remarque


FESPACO 2007, Ouagadougou: besondere Erwähnung der Jury
Festival "Vues d’Afrique" 2007, Montreal: Preis für die beste Regie
Weitere Auszeichnungen bei (Dokumentarfilm-) Festivals in Marseille (2006), Lissabon, Johannesburg und New York (alle 2007).
FESPACO 2007, Ouagadougou: une mention spéciale du jury
Festival "Vues d’Afrique" 2007, Montréal: Le prix de la meilleure réalisatrice
Autres récompenses lors de festivals (de films documentaires) à Marseille (2006), Lisbonne, Johannesburg et New York (tous en 2007).


  • Fidel, der Che und die afrikanische Odyssee